Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Santé > Gen'étiq - un laboratoire de création d'étiquettes de sécurité sur-mesure

Gen'étiq - un laboratoire de création d'étiquettes de sécurité sur-mesure

Le 29 août 2014

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Santé

Gen'étiq - un laboratoire de création d'étiquettes de sécurité sur-mesure
Article paru sur le site de Contrefaçon Riposte le 28/08/2014 par Philippe Collier

L’entreprise lilloise Gen'étiq est l’exemple même de la PME innovante. Créée en 1997, par Patrick Deschamps, l’entreprise est à la fois concepteur, développeur et producteur d’étiquettes sécurisées avec une créativité reconnue et sans limites. Elle se positionne sur le marché de niche très porteur des étiquettes anti-contrefaçon propriétaires. C’est-à-dire, qui sont à la fois robustes, différentes et uniques pour chaque client. Un savoir-faire spécifique que met en avant Gen'Etiq face aux acteurs industriels « qui produisent des étiquettes en série à partir d’une technologie unique, identique pour tous. »

Pour Gen'étiq (15 employés), le défi consiste à trouver à chaque fois le meilleur assemblage de supports, d’adhésifs, d’identifiants et d’authentifiants. Le tout complété par divers dispositifs anti-effraction ou de contrôle. C’est ainsi que plus de 10 % du chiffre d’affaires de Gen'étiq bénéficie du crédit d’impôt recherche. Une activité de R&D qui attire de nouveaux entrants, pour mettre au point leurs procédés et finaliser leurs offres avant de les lancer commercialement, mais aussi de nombreux acteurs qui sont conscients, qu’avant tout, l’étiquette doit être adaptée aux circonstances de son exploitation pour être performante.

Dans ses fabrications les plus sophistiquées, Gen'étiq utilise jusqu’à 9 passages en machine et 9 couches de colle. Et pour chaque commande d’un client, l’entreprise génère jusqu'à 28 commandes d’approvisionnement en matériaux et composants divers et originaux.

Patrick Deschamps est discret sur la nature et l’origine de ses clients, sinon pour dire qu’ils sont « fidèles, 90 % des marchés sont reconduits, donc probablement satisfaits d’une solution originale qui leur est propre. » Ceux-ci se trouvent bien entendu dans le secteur du luxe *, qui juge utile la performance, mais aussi dans des secteurs plus traditionnels (pneus d’avions, badges étudiants, cosmétiques…).

Pour le moment, le contrôle de l’authenticité des produits marqués par GenEtiq se fait, sur le terrain, principalement par des moyens visuels donc humains. Mais l’entreprise utilise le QR code ou code à gratter et bientôt la RFID ou le NFC pour faciliter et fiabiliser le contrôle à partir d’un simple smartphone. Cet outil polyvalent est devenu en quelques années incontournable.

Les exportations directes de Gen'étiq représentent entre 15 à 20 % des ventes, mais souligne Patrick Deschamps, « ce sont 70 % de nos produits qui partent à l’export via nos clients. » L’entreprise dispose de quelques belles références en Afrique et en Asie, notamment dans le domaine électrique et la TVA.

Enfin, parmi les produits originaux et prometteurs développés par GenEtiq, en 2012, figurent les étiquettes SecurEtiq pour conteneurs. Celles-ci se composent d’un jeu de 4 étiquettes : deux sont fixées sur les charnières, une est utilisée comme scellé et une comme « lettre de voiture » (qui transfert la propriété de la cargaison au transporteur). Dans sa dernière version, l’étiquette pilote une carte GSM qui transmet automatiquement les heures de fermeture et d’ouverture du conteneur, ainsi que sa localisation GPS. Et demain, annonce Patrick Deschamps, « on saura aussi transmettre les données de température et d’hygrométrie. Il y a pour ce système une vraie demande. Pour faire venir un conteneur d’Asie, il en coûte entre 2 000 et 3 000 € autant dire que notre solution, pour une centaine d’euros, réduit considérablement les risques de vol et de détournement de marchandises, mais aussi la contamination par des produits illicites, fléau de demain. »

 


* Si un fabricant de produits de luxe accepte au titre de la garantie une contrefaçon, il devra la remplacer à ses frais par un produit authentique. D’où l’importance de reconnaître à coup sûr le vrai du faux.

Source : http://www.contrefacon-riposte.info/actualite/acteurs/4587-genetiq-un-laboratoire-de-creation-d-etiquettes-securisees-sur-mesure